Rechercher


Accueil > Actualités

Ecole de Printemps 2019

par Yves Tramblay - publié le , mis à jour le

École de printemps sur les modèles climatiques et méthodes de changement d’échelle pour les études d’impacts du changement climatique
Banyuls sur Mer, 1-5 avril 2019

Objectif : Former les participants à l’utilisation de sorties de modèles climatiques et de méthodes courantes de downscaling (changement d’échelle) et correction de biais pour les études d’impact du changement climatique. L’accent sera mis sur la prise en main des outils existants et l’estimation des incertitudes associées aux ensembles de projections futures. La formation associe des cours/séminaires et des travaux pratiques sur R.

Public visé : Etudiants en thèse, post-docs, enseignants/chercheurs

Lieu : Observatoire Océanologique de Banyuls sur Mer https://wwwphp.obs-banyuls.fr/

Programme prévisionnel

Tarifs et inscription :

Etudiants en thèse, postdocs (350€), enseignants/chercheurs (450€), incluant logement et repas

Les places étant limitées, pour postuler envoyer un CV + 1 page qui précise :

1. Votre thématique de recherche
2. Les outils et méthodes utilisés dans vos travaux de recherche
3. Vos attentes concernant cette école

Envoyer à : banyuls2019@umontpellier.fr ( date limite : 15 Décembre 2018 )

Contenu de la formation et intervenants :

- Climat, modélisation, accès aux données

Aurélien Ribes (Climat et modélisation)
Samuel Somot (Modélisation régionale du climat)
Lola Corre et Soulivanh Thao (TP accès données climatiques)

- Méthodes de changement d’échelle et correction de biais

Mathieu Vrac (Méthodes de downscaling)
Julie Carreau (TP Correction de biais)
Jean-Philippe Vidal (cours/TP, Méthodes par analogie et types de temps)
Benoit Hingray et Guillaume Evin (cours/TP, Partition des incertitudes)

- Etudes d’impact dans différents secteurs (avec 2 TP en groupes séparés)

Benjamin Sultan (Études d’impacts des changements climatiques)
Nicolas Martin, Hélène Fargeon, Miquel Decaceres (TP1 : impacts sur la végétation et feux de forêt)
Pierre Brigode (TP2 : impacts hydrologiques)